CLINIQUE EIFFEL-CARRE D’OR – 6, Square Pétrarque – 75116 PARIS

La réduction mammaire

Réduction mammaire à Paris - Clinique Eiffel

L’hypertrophie mammaire est fréquente, elle peut  apparaître dès la période pubertaire ou être secondaire, consécutive à une ou plusieurs grossesses, au processus naturel de vieillissement, à la prise ou à la variation de poids.

Cette hypertrophie est fréquemment associée à un affaissement de la poitrine appelé ptôse mammaire.

On réalise très souvent un lifting des seins en même temps qu’une réduction mammaire. On ne peut pas se contenter de simplement retirer l’excès de graisse car le sein vidé est inesthétique.

L’’hypertrophie mammaire peut entraîner un véritable handicap physique et psychologique dans la vie de tous les jours. En cas de fortes poitrines, cette opération permet également de réduire les douleurs dorsales.

Quand faire une réduction mammaire ?

Une chirurgie de réduction mammaire peut se pratiquer à tout âge, souvent à partir de 17-18 ans.

Il est  recommandé d’attendre 6 à 12 mois après la fin de la dernière grossesse pour pratiquer l’intervention.

Il n’y a pas de limite d’âge pour une intervention si la patiente ne présente pas de contre-indications.

Comment se passe l’intervention à la Clinique Eiffel Carré D’or ?

L’intervention s’effectue toujours sous anesthésie générale, elle peut durer 2 à 3 heures selon les cas.

Outre les examens préopératoires habituels, une mammographie récente (moins d’un an) sera demandée par nos experts.

Arrêt du tabac 1 mois avant l’intervention, pour réduire le risque de nécrose cutanée et /ou aréolaire et avoir une meilleure cicatrisation.

Arrêt de la prise d’aspirine, d’anti-inflammatoires, ou d’anti-coagulants oraux dans les 15 jours qui précèdent l’intervention, pour réduire le risque hémorragique.

Arrêt de la contraception orale 1 mois avant l’intervention, pour diminuer le risque thrombo-embolique après avis de votre médecin traitant, cardiologue ou gynécologue.

Ou sont les cicatrices ?

Souvent les cicatrices ont la forme d’un T inversé avec trois composantes : péri-aréolaire au pourtour de l’aréole entre la peau brune et la peau blanche, verticale, entre le pôle inférieur de l’aréole et le sillon sous-mammaire, horizontale, dissimulée dans le sillon sous-mammaire.

 

Lorsque l’hypertrophie et la ptose sont modérées, on peut réaliser une plastie mammaire à méthode dite « verticale » qui supprime la cicatrice transversale dans le sillon sous-mammaire.

 

La durée d’hospitalisation est d’une nuit à la clinique Eiffel Carré D’or.

Il n’y a pas de minimum ni de maximum de volume à retirer.

Les premiers résultats seront appréciables rapidement et le résultat définitif apparaît au bout de 2 à 3 mois quand les œdèmes sont résorbés et que la peau a retrouvé son élasticité.

Il est important d’arrêter le tabac un mois avant dans la mesure où cela impacte grandement la cicatrisation.

Quelles sont les suites opératoires d’une réduction mammaire ?

Les suites opératoires sont peu douloureuses, ne nécessitant que des antalgiques à petite dose.

Le premier pansement est changé le jour de la sortie, le chirurgien fait sa visite et décide de la sortie.

Un soutien-gorge type brassière ou sportif assurant une bonne contention devra être porté pendant environ un mois le jour et la nuit.

Il convient d’envisager une convalescence et un arrêt de travail d’une durée de 8 à 15 jours.

Les seins vont  progressivement prendre leur place et leur forme définitives en 6 mois environ.

Les complications de la réduction mammaire :

Les vraies complications sont rares à la suite d’une plastie mammaire de réduction réalisée dans les règles.

L’intervention de réduction mammaire est parmi les chirurgies esthétiques les plus demandées dans le monde.

Les patientes ressentent toujours une immense satisfaction et un mieux- être indéniable grâce à une poitrine plus légère et remodelée ; les cicatrices, même si elles sont définitives, sont toujours très bien acceptées et deviennent plus discrètes avec les années.